Nom du collège
Article mis en ligne le 23 mai 2012
dernière modification le 17 décembre 2015

par archives, Pierre Lott, en retraite (créateur du site)
logo imprimer

Collège Simone Veil : le nom du Collège

Le 16 janvier 2006, SIMONE VEIL donne son nom au Collège
Simone Veil fut déportée lycéenne, reprit ses études après sa libération, puis devint Ministre de la Santé, Présidente du Parlement européen, député-e européenne… Elle est actuellement Membre du Conseil Constitutionnel.
Lundi 16 janvier, le Collège "de Châtillon" a pris son nom, en sa présence, lors d’une cérémonie qui a touché les adultes (élus, membres de la Collectivité éducative...) et les élèves présents (élèves délégués, groupe des 3emes qui doivent se rendre bientôt à Auschwitz, membres du club internet…).

IMPRESSIONS : Lundi 16 Janvier 2006 :

Nous nous trouvons au Collège de Châtillon d’Azergues où nous découvrons sur la façade du collège, dessiné en lettres d’or : "Collège Simone Veil ". A quelques heures de l’inauguration une équipe de techniciens est en pleins préparatifs. Tout est prêt, on attend les personnalités.
Pour l’inauguration, la plaque des "Droits de l’homme" a été recouverte avec une banderole en tissu bleu ainsi que l’affichage du nom "Simone Veil " en transparent .
A 11 heures30 précises Mme Simone Veil est arrivée au collège de Châtillon d’Azergues pour l’inaugurer . Puis, entouré de journalistes, M. Serge Gabardo l’a accueillie ainsi que le Président du Conseil général Michel Mercier, le Recteur d’Académie, le Maire de Châtillon et bien d’autres notables.
Avec l’aide... précieuse de Michel Mercier, Mme Simone Veil décroche les banderoles.
Elle est cernée par les photographes, mais son attention est attirée par les élèves.
A l’intérieur du collège, on la conduisit sur l’estrade pour plusieurs discours de différentes personnalités. A la fin de son discours Mme Simone Veil alla visiter le collège qu’elle venait d’inaugurer en compagnie de Mr Serge Gabardo.
Avant de partir, Mme Simone Veil, discuta avec Benjamin Orenstein, le représentant lyonnais des amis d’Auchswitz, tandis qu’un autre de ses amis, Serge Klarsfeld, discutait avec Boris, notre porte-parole.
Lyse et Manon (élèves du collège en 2006)

"Quel lieu, dans la République, a plus d’importance que les lieux où on éduque les enfants, où on leur apprend non seulement ce qu’est notre histoire, ce que sont les mathématiques, le français, les langues étrangères , la littérature française… mais aussi le "Vivre ensemble".
Je crois que nous avons à l’apprendre à tous les moments, parce que le "Vivre ensemble" est un signe de tolérance, [c’est] accepter les autres, tous les autres ; non seulement les accepter, mais les comprendre, et se dire que peut-être ils sont différents ; par leur caractère, par leur famille, par leur origine, par leur religion, ou leur non-religion ; mais que nous sommes tous des femmes et des hommes ; et que c’est ce qui nous unit.
C’est pourquoi le fait même qu’un collège porte aujourd’hui mon nom est un immense honneur." S.V.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.93